les parents – Ana Blandiana

Il font tout nos parents, toujours, rien que pour nous –
Ils nous donnent vie, nous élèvent plus que leur altitude,
Restent ensuite , discrètement, en arrière
Ils ne nous dérangent pas, d’habitude.

Sont pénauds d’être trop vieux, trop malades,
Trop modestes parents et trop simples pour nous,
S’éstimant les coupables de ce temps gaspillé
Ils nous regardent, sages, en silences perdus.

Ensuite leur regard s’éloigne aux étoiles.
Quand le rayon s’amincit, les cieux transperçant,
Ereintés, ils n’hesitent même pas une seconde
De s’assoir en terre, pour notre fondement.

1966

traduit du roumain par Cindrel Lupe

*
lire l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-h

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ana Blandiana

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s