Athanor – Gellu Naum

(D’un très ancien geste cuit depuis quatre milles ans)
*
Bruissement de la cendre mémoire éteinte du feu
sur les tatouages en calcaire
chemises d’eau limpides entre les sables
vers végétaux contournant les cailloux
vrombissement des seaux tombés dans les puitsmais tout cela se passait sous une feuille de plantain
et un bel jour il est sorti pour voirau dessus nous étions assis à côté des échalas
et nos arrache-coeurs s’étendaient vers eux
la fondrière de chaux s’était un peu délabrée
par le brouillard marchaient les menaçants oiseaux du sommeil
nous nous esquivâmes à mesure de nos forces
et lui nous étayait avec ses yeux.*

traduit du roumain par Tudor Miricã

lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-F

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Gellu Naum

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s