Un pauvre aiguilleur sur des voies secondaires – Petre Stoica

Après ma mort enlevez la pierre tombale
vous trouverez des messages écrits à l’encre furtive
vous direz quand même il fût un poète un clerc il fût
un poivrot primé à l’académie des oiseaux mais
il portait une couronne de paille haïssait la délicatesse des sceaux
et rôdait parmi nous à califourchon sur le diable pourquoi pourquoi
Dans les jours arides dirigeait-il un tricicle à vapeur
en hâte bénissant encensa-t-il les ânes et la larme
nous étions chefs de gare lui un pauvre aiguilleur sur des voies secondaires
enfin il est parti et après les pluies printanières
de son crâne sortira une sorte de sauterelle
mais elle mangera le chou-fleur d’autrui donc
acceptons-le
*
traduit de roumain par Cindrel Lupe
*
lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-27

 
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Petre Stoica

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s