la couturière de cailloux – Angela Nache-Mamier

miranda cueille des tessons des coquillages
des trésors cachés dans le sable
aujourd’hui elle a trouvé des restes, des assiettes de 1900
ses doigts tremblent
la vie du bourg s’étend à ses pieds
les déchets se jetaient sur le sable
miranda et le caniche mimosa scrutent l’horizon
la plage lavée par la tempête
la couturière de cailloux a dans les poches
des verres des fils de fer des couleurs des bibelots
des portraits kaléidoscopiques
la mer lave les pieds nus et froids
entre l’air l’eau le ciel et la terre
miranda colle des petits cailloux des figurines multicolores
avec une colle forte bon marché
des pêcheurs
ses poches les poches de la mer
portent les petites poupées amazones sirènes
bercées par la marée
en registre mineur

(19 mars 2011)

Lisez l’original en roumain :

http://wp.me/s1wz5y-204

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Angela Nache-Mamier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s