L’Acteur – Adrian Păunescu

Oh, pauvre acteur
Oh, pauvre artiste
Tous les rôles se meurent
La vie est un théâtre triste.
 
L’acteur est sorti dans la rue,
Acheter deux tranches de saucisson,
Paré de sa plus belle tenue,
Tel Voïévode d’une nation.
 
Parmi voitures, parmi tramways
L’acteur déambulait pressé
On attendait une forte ondée
Les perruques peuvent se décoller.
 
Quand il se mit en file d’attente
En cape, sabre et écu
Subitement, la foule latente
Comme Voïévode l’a reconnu.
 
En s’écartant avec estime
La foule soumise murmura
Visant sa cape magnanime
Ô, Prince, longue vie à toi !
 
Républicains, tous dans l’ensemble
Ils découvraient un autre mode
De s’émouvoir, que bon leur semble
Porter louange au Voïévode.
 
Mais comme tomba la brusque ondée
Et eux voyaient avec stupeur
Sa vraie figure, de fard lavée
Ont dit, la mine dégoûtée
Qu’est-ce qu’on s’en fout, c’est un acteur.
 
Oh, pauvre acteur
Oh, pauvre artiste
Tous les rôles se meurent
La vie est un théâtre triste.
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe
*
lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-3N

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Adrian Păunescu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s