Mon âme Psyché – Nichita Stănescu

Un ange est venu et m’a dit :
– T’es un porc de chien,
un roquet et un groin.
Pue l’herbe sous ton ombre qui la presse ;
fange est le nom de ton haleine !
– Pourquoi, lui criais-je, pourquoi ?
– Sans raison !
L’ange est venu et m’a dit :
– Plus transparent est le verre
que la plus durable de tes pensées !
Bientôt tu vas mourir et des vers
te grouilleront aux narines, au museau, au groin, à la trompe !
– Pourquoi, lui criais-je, pourquoi ?
– Sans raison ! me dit l’ange…
Et puis l’ange, oh, l’ange, oh, l’ange, oh l’ange
est parti aux ailes en or volant
dans un air doré.
Papillons en or
voletaient dans l’aura de l’ange d’or.
Il volait ahuri,
il était entièrement en or.
Il s’éloignait vers un lointain doré,
où couchait le soleil en or.
– Pourquoi t’éloignes-tu de moi, lui criais-je,
pourquoi pars-tu, pourquoi ?
– Sans raison, me répondit-il, sans raison…
*
traduit du roumain par Tudor Miricã
*
lisez l’original en roumain :
http://wp.me/p1wz5y-4F 
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Nichita Stănescu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s