Ce jour j’ai mangé un livre de pensées – Simona Popescu

Il semblait que les pages de droite n’étaient que des feuilles bleues de tilleul
et brusquement je me languissais de l’enfance aux arbres embués qui poussent aux cieux
et dans lesquels je grimpais depuis les épaules de la terre.
Pourtant, la faim de fleurs du côté gauche de la page s’est engourdie et m’assombrit
la dernière miette de pensée
l’enfant aux yeux de chêne,
ne sachant pas lire,
commença à cueillir les fleurs une par une
et à goûter leur fraîche arôme jusqu’à la reliure
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe.
lisez l’original en roumain :
http://wp.me/p1wz5y-5e
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Simona Popescu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s