Sinon comment – Ileana Mălăncioiu

Enterrée dans le parfum des roses
de l’éclatante matinée
cueillant des pétales telles des griottes pourries
je les mettais dans la main de Grand-mère
où elles se transformaient en gelée.
 
Ma douce lumière aussi délivrance
le fil de l’espoir ne fut pas abîmé
tant que flotte encore le miel jaune
avec des pétales dedans jetées
de sa main en dessous refermée.
 
On peut pas nous séparer pour de bon
de ceux partis d’entre nous
sinon comment pourraient pourrir les clôtures
de ce cimetière rustique où les fleurs
sont plus grandes que les croix des sépultures.
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe.
lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-5n

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ileana Mălăncioiu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s