Les frères – Gheorghe Pituţ

Mon frère a des troupeaux
mon frère a de l’or,
mon frère a des épouses
et des belles soumises,
mon frère est puissant et roi.
Moi j’ai la patience
j’ai la soif,
j’ai une chanson et une bien-aimée
elle est grande
et très timide
et empoisonnée.
Moi j’aime mon frère
plus
que toutes ses femmes,
mais il me crache dessus et me chasse.
Je sors ma douce du grenier,
je la montre à propos
à travers ses cours,
hélas ! il l’ignore, mais il l’appelle
comme dans un oubli,
comme dans une ivresse.
Fou dans la nuit, avec un ami
fait en acier obéissant,
je cours sur les marches,
je pénètre dans les maisons
mais soudain me languissant
de madame mère
de monsieur père,
je tombe de sommeil, je bouge à peine –
pendant ce temps le garde de la tour amène
pâles dans ses bras
une pensée et un mort.
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe.
lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-7Y

 
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Gheorghe Pituţ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s