Signes – Adrian Erbiceanu

C’est le silence – mais un silence précaire.
Et comme si déchaînée de son sursis,
L’éternité sévit dehors dans l’air…
Fenêtres ouvertes elle en éclaircit.
 
De l’ordre – un Ordre dans les choses existe.
Un Singulier – qui cherche d’anticiper –
Donnant le signe pour retracer la piste…
Les choses ne vont-elles pas se dissiper ?!…
 
Des mots – le guide pour toute amnésie
Donnant aux nues le signe de se heurter.
Qu’il soit un signe secret de l’hérésie,
Brouillards par la tempête éparpillés ?
 
C’est le silence – mais le silence obscur
Du songe troublant – aux profondeurs rassis…
Qu’il soit le signe que vers un monde pur
Il y a une Voie et une Porte aussi ?…
 *
traduit du roumain par Tudor Mirică.
lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-8e

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Adrian Erbiceanu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s