Adam – Marin Sorescu

Bien qu’il se trouvait en paradis,
Adam hantait les allées préoccupé et triste
Car il ne savait pas ce qui lui manquait.
Alors Dieu a façonné Eve
D’une côte d’Adam.
Et le premier homme a tant aimé cette
merveille
Qu’à partir de cet instant même
Il a tripoté la côte strictement suivante
En sentant ses doigts agréablement foudroyés
Par de seins durs et des douces cuisses
Comme des contours de notes de musique.
Une nouvelle Eve surgit devant lui.
Elle venait juste de sortir son miroir
Et le rouge à lèvres.
« C’est la vie » – soupira Adam
Et il en créa une autre.
Ainsi de suite, chaque fois quand l’Eve officielle
Tournait le dos
Ou partait au bazar chercher l’or, la myrrhe et l’encens
Adam sortait au monde une autre odalisque
De son harem intercostal.
Dieu s’en est aperçu
De cette création délurée d’Adam
L’a fait appeler, lui a sorti un juron Seigneurial
Et l’a chassé du paradis
Pour cause de surréalisme.
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe.
lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-8p

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Marin Sorescu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s