Chanson pour l’an 2000 – Lucian Blaga

Le vautour qui virevolte là-haut
sera alors à jamais au repos.
Près de Sibiu, près de Sibiu*/, aux prés
seulement les chênes auraient perduré.
Quelque passant se souviendra de moi
à quelque étranger, se confiera ?
Je n’espère pas quelqu’un qui m’annoncerait,
sinon le conte ainsi commencerait :
Par ici lui aussi marchait et revenait sur les lieux
contemporain des papillons, de Dieu.
(1943)
*
 
 
*/ Sibiu = ville au centre de la Roumanie, fondée au XIIème siècle.
Centre culturel éclairé par les auras de Brukental, la société culturelle ASTRA, Goga, Saguna, Noica, Oberth, Blaga.
Ville culturelle Européenne en 2007.
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe.
Lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-aW

 
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Lucian Blaga

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s