Saint Georges âgé – Lucian Blaga

La lutte était finie. Quand ? Quand est-ce arrivé ? Car il gît
le dragon avec les écailles sur les ronces éparpillées.
Je me rappelle : paisiblement sur mes épaules tombait,
lentement portée, la cendre des volcans étrangers.
 
Je pense à des faits jadis, aux chimères
de l’ère trop torride qui fut brisée.
Par les scories amenées de travers d’autres terres
ce jour mes sourcils en sont encore brûlés.
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe.
Lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-b0

 
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Lucian Blaga

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s