Autre chanson – Adrian Maniu

 
Mon âme sur les eaux, nénuphar pur
Pensée soudaine, vague assoupie,
La vie en vain veut m’engloutir.
Tout est fini.
 
Mon amour, eau lente couleur de jade
Entre les vases à vue d’oeil,
mon âme, ses blanches feuilles perd en panade
ses blanches feuilles …
 
Tombent des vêpres, tard morfondues, tristement,
aubes pâlotes. Soleil meurtri
envoie au nuit, subtilement
sommeil flétri.
 
Etoiles, menues chandelles en cire,
l’envie passée du manqué renouvellant,
tes destinées elles vont les occire
le jeu évident.
 
L’âme brisée – sombre comme un lotus dans le gué,
Au plus profond, cherchant le torrent ;
Tout est si loin, tout est si près …
tout      Finalement.
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe.

 

Lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-dn

 
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Adrian Maniu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s