Alcoolinaire – Şerban Foarţă

Une dame, en l’année ’909
(ah que ses yeux peuvent être bleus !)
en robe faite d’un tissu précieux
mauve-pourpre, un brodé motif
sur ses épaules se rejoignant
comme les tuniques helléniques ;
une dame aux ondoiements ludiques
tel un cygne, – tu comptes cependant
les instants jusqu’à ce qu’il ne carillonne
pour minuit et pour l’espérance ;
c’est comme le tricolore de France
la joue de la dame mignonne,
car sa splendeur est telle, que
t’as peur de commencer un neuf
amour, en l’année ’909
et embrasser son cou galbé ;
ou (tant que les mâles font les beaux
en l’entourant, et les bas-bleus *
sortent le rouge fard d’une tube étanche
et mettent un autre sur leurs museaux)
coucher ta joue, pendant la danse
sur la chaude sienne, couleurs de France :
yeux bleus
dents blanches
lèvres très rouges *
 
*/ en français dans le texte
 
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe.
*
Lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-f8

 
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Şerban Foarţă

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s