Les Vieux du bourg – Eugen Evu

Sur des bancs en bouleau jeune, non écorcé,
Les vieux du bourg siègent le soir près des huis
Et quand les étoiles braisent pour la nuitée
De leurs voix calme, posée, parlent au pays.
 
Ce rite vient du gravier de leur nature,
Du sang qui coule des siècles, archaïque,
Un culte de sages, une ancienne droiture,
Autour du temple de la soirée, laïque.
 
Sous l’Ourse étoilée les vieux sont assis
Personne ne devine leur chuchotement
Le ruisseau du village éteint ses lys
Dans la nuit qui les couvre tendrement …
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe
*
Lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-gb

 
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Eugen Evu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s