du Tudor Arghezi pour Parents, Papis et Mamies

 
 
 

Torchon

Avez-vous vu mon Torchon,
Les yeux grands comme des bombons ?
C’est un chien tout en lambeaux
Floconneux, mais il est beau.
Il paraît comme rapiécé,
Fait exprès pour le gêner,
Tant des loques pendouillent sur ses
Yeux et son nez retroussé,
Il s’embrouille et se dépouille,
Comme la laine sur une quenouille.
Pour compenser il a l’ouille
D’une inégalée fripouille.
Il contourne le poulailler,
Ebouriffé et fripé,
Attendant une heure, voire deux
Qu’une poule en ponde un œuf,
Qui caquette des cot-cot-dées,
Frais son œuf quand elle l’a fait.
Depuis quand chez nous il vit
Plein de choses il a appris,
Et cahin-caha, rampant,
S’insinue furtivement.
Met la patte, prend du museau
Et s’offre l’œuf en cadeau.
 
« -Où est l’œuf ? s’est demandé
La Maîtresse. « – Il l’a mangé ! »
« Attends voir, je t’apprendrai
Sans bâton et sans balai.
T’apprendra raison, Maman. »
Et lui donna l’œuf brûlant.
Mais, dès qu’il l’avait happé,
Torchon l’avait tout craché
D’un jappement avait pesté.
 
Quand il mate la poule potiche
Qu’est voisine avec sa niche,
Pense Torchon pas à son aise
« – Té, elle l’a joué mauvaise ! »
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe
*
Lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-kU

 
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Tudor Arghezi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s