Le p’tit sou – Tudor Arghezi

Une fois Dănuţ entendit bien
Que dans l’oeuf y’a un petit rien
 
(Chambre d’air nommée chez nous,
Qu’en roumain se dit “p’tit sou”)
Et croyait que l’oeuf, dedans,
Tirelire est ; donc, tentant !
Il était âgé de six
Et tâchait d’être rassis,
En comptant avide, en tête,
Le prix d’une bicyclette.
Furetant parmi les poules,
Sous couveuses de farigoule,
Sans saisir le guet-apens,
Des oeufs, environ deux cents.
Mais il fit un grand fracas,
De douleur et de tracas,
Pour n’avoir rien trouvé !
De plus il s’était souillé
De leur jaune et de leur glaire.
Et surtout, moment hilaire,
N’arriva à s’nettoyer,
Car la vase l’a pénétré.
Il cria et pleurnicha
Qu’au moins ne les mangea,
Cuits, durs ou même pochés
Auprès de café au lait.
Il croyait, le garçonnet,
Que l’p’tit sou est une monnaie
Même un sou beau et tout neuf
Mis d’avance en chaque oeuf.
Ne sachant qu’en l’oeuf, au fond,
Cet espace creux et rond
Est prévu pour le poussin,
Quand s’agence son dessein.
Sous la coque comme une soute
Est gardée de l’air une goutte,
Qu’à son réveil premier
P’tit poussin puisse respirer.
*
traduit du roumain par Tudor Mirică
*
Lisez l’original en roumain :
 
http://wp.me/p1wz5y-lH
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Tudor Arghezi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s