Deux images – Nina Cassian

Fable
 
On avait coupé une aile à l’ange.
Essaie de voler, pour voir, dit le Seigneur
Essaie de voler, quand même,
au risque d’être disgracieux,
car ici peu importe le point de vue esthétique,
mais surtout ta capacité d’enfreindre le déséquilibre.
C’est une de mes expériences sur les anges.
Sitôt dit sitôt fait.
 
L’ange tomba
à travers lumière et gel.
Avec ses plumes carbonisées,
sans force s’accrochait
son aile unique.
Encore brûlant suite à sa vitesse,
longtemps après, il fit halte
sur le toit d’une maison.
Ses jambes, ses mains, sa figure
étaient toutes en sang.
 
Les braves gens regardèrent en haut et dirent :
« Tiens, une cigogne ».
*
Les portes
 
Les portes ouvertes par où l’on voit des fruits
et des feuilles et des taches d’eau et des chats,
les portes ouvertes contre le mur par où l’on y voit
d’autres portes, des pluies et pierres et une paire
de babouches vertes comme deux longues oreilles ;
les portes ouvertes devant d’autres portes ouvertes
avec la zone de protection de leur réciprocité
– et celui qui a essayé de transgresser
jamais n’arriva de l’autre côté –
et ensuite de nouveau des fruits et taches d’eau
et l’escargot du soleil rampant sur son réflexe
au-dessus de toutes ces existences englouties
par le vide entre deux portes ouvertes,
et nous-mêmes, butés, en voyant à l’infini,
que des pierres, pluies, feuilles, babouches, des chats …
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe
*
Lisez l’original en roumain :
http://wp.me/p1wz5y-o5
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Nina Cassian

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s