Cantique Céleste – Radu Gyr

 
Le ciel ouvra son synode
– Lerui, Seigneur, Ler – */
sont parti chanter des odes
les anges dans l’éther.
 
Avec des charrues en glace
et de joaillier,
toutes les étoiles chantent grâce
– Lerui, Seigneur, Ler –
 
Le vent souffle de la lumière
– Lerui, Seigneur, Ler –
dans une bulle en lune entière
que le gel va bercer.
 
Pour des chérubins à cape
blanche de berger
bredouillent des cantiques en grappes,
– Lerui, Seigneur, Ler –
 
Ne jettent pas au seuil du blé ,
du ciel arrachèrent
grandes étoiles,  les partager,
– Lerui, Seigneur, Ler –
 
Et en mois de récoltes riches
– Lerui, Seigneur, Ler –
sera le champ d’étoiles en friche
sous le ciel à se vautrer …
 
Seulement toi t’attends stoique
– Lerui, Seigneur, Ler –
des âmes sans aucun cantique
et sans primevère.
 
Aucun chanson blanche ne vient
flottante dans l’éther
apporter l’étoile tienne
– Lerui, Seigneur, Ler –
 
*/refrain ancien spécifique aux cantiques roumains
 
traduit du roumain par Cindrel Lupe
*
Lisez l’original en roumain :
http://wp.me/p1wz5y-om
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Radu Gyr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s