Lointaines chutes de neige – Anghel Dumbrăveanu

 
 
Les mots par moi écrits
Sont une façon de parler
Dans l’humilité du silence
Et n’ayant à qui les donner
Je les enfile ici
Comme un étonnement.
Là je pense à un traîneau
Qui me porterait par des lointaines chutes de neige
Jusqu’à celle maison.
Mais tout se passait il y a longtemps.
Celui qui a connu la caresse
Ecrit ces fleurs à la senteur de femme –
Une façon de parler
Dans la solitude
Et dans l’humilité du silence.
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe
*
Lisez l’original en roumain :
http://wp.me/p1wz5y-q7
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Anghel Dumbrăveanu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s