Question – Radu Gyr

pour un Vendredi de Pâques orthodoxes ...
 
 
La nuit – abîme – et les heures profondes …
Vers l’étagère aux livres j’erre, peinant,
et je demande à chaque tome, en chuchotant
– C’est toi ? Le livre fuit, se cache au fond du monde.
 
Tout en pleurant, je questionne son portrait :
– C’est toi ? Même mon aimée ne me répond.
J’abreuve ma coupe d’un vin que je veux sans fond,
Je dis : -C’est toi ? La coupe part en fumée.
 
Je parle à mon épée : – C’est toi ? Même elle se tait.
Et, comme dans mon fauteuil, je tombe transi,
du mur, une ombre blanche apparaît …
 
Je lui fais face, les mots de sang durcis
dans les yeux de Jésus – seulement la paix.
– C’est Toi ? je quête …et l’ombre me dit : – Je suis.
 
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe
*
Lisez l’original en roumain :
http://wp.me/p1wz5y-r6
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Radu Gyr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s