Une maison – Radu Boureanu

 
 
Je veux construire une hutte en rondins, paysanne,
Avec la cheminée blanche tel bout d’une grande bruyère
Laquelle fasse fumer le silence des montagnes
Soufflant du nez des brumes parmi les forêts fières
 
Sur les rondins reluise l’étoile du panthéon,
Eclairant la terrasse où je pourrai t’attendre
Sur laquelle puissent monter, sonnant comme un violon
Tes longs cheveux dorés, sous mon bras droit si tendres.
 
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe
*
Lisez l’original en roumain :
http://wp.me/p1wz5y-rc
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Radu Boureanu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s