Une des Chansons tziganes de Miron Radu Paraschivescu


 
Ma fleur grande, noire et mince
J’t’ai pas dit, môme, que je j’en pince ?
Cinq étoiles du ciel rafler
T’en faire perles et collier
Je me vantais que mézigue
Fera Dieu danser la gigue
S’il s’oppose et me fait digue ?
Ne m’disais tu, je le sais,
Quand l’échalis je sautais
Que pour l’amour de bibi
Tu t’pendrais à mon kiki ?
Puis surgit un … gigolo,
Oh, un drôle de gadjo
Du faubourg où de plus près
Il t’appela … tu t’en allais !
Encor je n’aurais râlé
Si tu n’m’avais chouravé
Ma bourse pleine de blé
Nous restions la nuit les deux
Amourette, amoureux …
La lune nous neigeait les cheveux
Pétasse, ce ne fut mesquin
Dans ma fouille mettre ta main
Comment puisses-tu accepter
Me tromper et me voler,
J’ai rétamé des chaudrons
Une année en grandes maisons
Je vécus dans le ghetto
De blanquette et de poireaux
Pour à toé, à toé, acheter
Une belle robe de mariée
Que je te fleurisse le doigt
D’une grosse pierre de grenat
Et toi, vois comme tu le tiens
Ton promis contre le mien,
Ben, ma pauvre, c’est très bien !
Qu’elle me trompe … une pétasse !
Moi encore, je fus naze,
J’aurais pu me débrouiller
Etre un mec plus fortuné
Comme un pacha me vautrer !
Mais, à l’heure, je bois la tasse,
Tout amer et plein de crasse
Comme les plus grands des connards
Pas de môme, et … pas du lard !
 
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe
*
Lisez l’original en roumain :
http://wp.me/p1wz5y-sF
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Miron-Radu Paraschivescu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s