Poèmes d’amour – George MIHALCEA

 

La monnaie de l’amour

c’est quoi l’amour pépère
demande l’enfant de la rue
au si vieux mendiant
sur le parvis de l’église

pardi fils l’amour est la monnaie
laquelle étant tout jeune
je la laissais sur le zinc
du vendeur d’absinthe

mais tu poses de questions bêtes
mieux vaut regarder le ciel
va chasser les nuages
eux ils le savent si bien

*
Le Malentendu

elle dit oiseau vol il a répondu
lui dit plume elle dit aile
et de leur malentendu
naquit un sourd-muet ménestrel

elle dit je vis lui je suis mort
lui dit bouleau elle redit arbre
sous leurs regards chuta un pont
en essuyant l’écho du rêve

elle dit nuit puis lui dit temps
il dit automne elle dit Novembre
leurs yeux versaient autant de sang
même Roi Goéland n’a mis un terme

elle dit silence il a dit parler
lui dit alizée puis elle sirocco
et comme ils vaguaient sur l’eau souterraine
tombaient sur eux des vêpres de baiser

lui s’en alla pendant une nuit
elle revint dans la jour tendre
aucune des mers ne les revit
la pierre ne put les entendre
*

Traduit du roumain par Cindrel Lupe.
*
Lisez l’original en roumain=https://versionroumaine.wordpress.com/2016/02/07/poezii-de-dragoste-george-mihalcea

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans George Mihalcea

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s