Les Parents – Damian Ureche

Sous la chemise l’herbe est plus dure que les dents,
Plus dure que l’oubli et la crainte des gens.
Vers mes genoux mes parents remontent bruyamment
Vers mes yeux qu’ils n’ont pas vus et depuis très longtemps.

Eux, les piètres marcheurs sur les chemins d’antan,
Rompus ils me traversent et puis remarchent encor.
Mère se repose fourbue couchée sur un flanc
Et père maudit les ans qu’ont traversé mon corps.

S’étonnent mes parents ils ne semblent comprendre
Moi juste sous mon front je suis prêt, en émoi,
Et le cœur d’aujourd’hui n’est plus celui, tendre
Lequel, bordé de ciel, ils ont planté en moi.

Ni les épaules qui souffrent sous le fardeau, les deux
Ne sont les mêmes, les tempes, et ni les yeux en peine.
Sans me trouver, les vieux retourneront chez eux
Je sens croitre plein d’herbe sous cette chemise mienne.
*
Traduit du roumain par Cindrel Lupe

*

Lisez la version en roumain =

https://versionroumaine.wordpress.com/2017/03/21/parintii-damian-ureche

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Damian Ureche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s