Archives de Catégorie: Adi Cusin

Poésies – Adi Cusin

LA SORTIE
 
J’ai planté un arbre
J’ai répandu au monde des enfants
J’ai descendu mes parents dans leur
tombe
J’ai respecté neuf sur les
Dix Commandements
 
J’ai une maison, une clôture
et une tardive lumière.
Il n’y a plus rien
à faire
Ne me mets pas dans la situation
d’écrire.
*
SOMMEIL PRES DU MOULIN
 
je dormais brutalement,
avec ingratitude,
Etalé le dos sur les sacs pleins de graines.
S’ils auraient germé, ils m’auraient transpercé
Faisant ma fête jusqu’à l’aine.
 
Comme un mâtin, d’un angle à l’autre erre,
Mon sang se poursuivant dans mon corps.
Une âpre liaison avec la terre
Faisait que des racines je tienne encore.
 
L’herbe autour tournait émerveillée
Sans que je sache venait me renifler.
Apparenté au sommeil par les graines
Et naissant en sommeil
vivant j’étais !
 
Le bruit du moulin sans annonce cessa.
Et comme des glaciers en amoncellement,
Au batardeau le temps coulait déjà
Le temps que j’aurais dû vivre pourtant.
*
PENSEE
 
S’il resterait de moi un livre si léger,
Poussière grise dans des couvertures de fraîcheur,
Les naseaux de ton chien vont la renifler,
L’ombre dans ton âme comptera sa teneur …
 
Toi t’étonnes de ces mots simples et crûs
Qui montent tout en silence sur tes bras,
Chastement touche-les à ta brûlante joue
Jusqu’à ce que la nuit te les demandera.
 
Je me suis couché dans une page toute pâle.
Triste, l’obscurité monte dans les tasses
Très bientôt on n’y verra que dalle …
Toi, à quoi tu pensasses ?
 *
traduit du roumain par Cindrel Lupe
*
Lisez l’original en roumain :
http://wp.me/p1wz5y-so

Poster un commentaire

Classé dans Adi Cusin