Archives de Catégorie: Ion Mureşan

Poésies – Ion Mureşan

Le poème sur la poésie
 
Toute la vie j’ai ramassé des chiffons pour me faire un épouvantail
Je me souviens des jours où caché sous le lit je parachevais
mon ouvrage
le tas de vieux souliers sur lequel j’appuyais parfois ma tête
lorsque je m’endormais
et maintenant qu’il est prêt
nuit après nuit j’éteins la lumière et seulement
en devinant qu’il est là
je commence à hurler ma terreur.
*
 
Froid
 
Aux confins de la mémoire il fait si froid que
si un cygne serait fusillé
dans la plaie un vieillard pourrait se loger.
 
Aux confins de la mémoire il fait si froid que
les voisins seulement jusqu’à la taille dans la sciure de bois sont là et chantent
les voisins seulement – comme des flammes verdâtres.
*

 

Depuis la fenêtre
 
Si jamais nous arriverons dans la Ville
toi aussi tu verras comment les volets s’ouvrent
comment les femmes jettent dans la rue les ailes d’anges restées du
repas du soir.
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe.
*
lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-if

 
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ion Mureşan