Archives de Catégorie: Petru Romoşan

L’Autodescription – Petru Romoşan

Il y a un temps j’étais le preux descripteur de la Fleur
de l’Eglantier, Rosa Canina, Rosalie,
 
je commençais à peine la décrire,
la maudite s’emparait de ma main, ma bouche, ma tête.
 
Vendredi dernier :
je décris un coq, le coq ne chante plus
il tourne en papier froissé, tombe sous la table ;
je décris un chien, le chien n’aboie plus, il glapit,
s’en va au diable.
 
Sur la table à écrire, rouge, blanc, vert, l’églantier.
Je le regarde avec envie, je le caresse follement.
Le magnanime descripteur recommence à décrire.
 
J’écris : la Fleur de l’Eglantier …
Les fleurs d’églantier – en cendres !
 
Ni joie, ni crainte, ma tête sur la table,
je décide l’autodescription.
*
Traduit du roumain par Cindrel Lupe.
Lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-cr

Poster un commentaire

Classé dans Petru Romoşan

Un parterre de violettes – Petru Romoşan

Du côté de chez nous même la mort est
une comédie
La corde non plus n’est pas bonne pour se pendre
et la poison est confiture de mûres.
Petre, Petre, ce printemps n’est pas
une comédie.
 
Quand le désespoir le plus noir,
quand la douleur la plus profonde,
rien à faire, aucun sens,
à ce moment-là uniquement je me couvre la face :
un parterre de violettes, un pré bleu.
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe.
Lisez l’original en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-ch

Poster un commentaire

Classé dans Petru Romoşan