Archives de Catégorie: Ioan Pop Barassovia

Deux poèmes inédits – Ioan Pop Barassovia

Le début et la fin
 
Quand le début et la fin arrivent
une femme détachée de la volée d’oiseaux
migrateurs
survole les bâtiments
les couronnes des arbres enlèvent leurs habits
quand son cri les transperce
elle crie plus fort que la pensée
entrant dans la chambre elle accrocha
dans un angle ce miroir
miroir couvert ou la neige
telle blanche-neige
est des femmes la plus belle.
Dans la salle à manger le champ fut fauché
les fruits ont mûri, le blé fut moulu
le vin a été mis en bouteilles
réjouis-toi mon âme et fais la fête,
car dans la boite postale tu as
l’ordre de départ.
La femme inconnue me prie désespérément
de rester encore dans ce monde
quand je m’accroche à son souffle
étalé sur la peau ridée
d’un vieux.
Elle m’a pris la moitié
de ma mort
elle engloutit les ténèbres
et les tocsins arrachées par la tempête
à travers le toit
et m’apaise les souffrances
de ses longs cheveux m’essuyant
son cri rond m’ondule
et me contourne l’être
c’est la fin de l’automne et la neige tombera
le corps évaporé devient visible
la vie celle qui reste change de couleur.
*
traduit du roumain par Cindrel Lupe.
*
 
Moins
 
L’on ne peut plus voir presque rien en dehors
toute la ville s’est réfugiée à travers les murs
au sous-sol à cause du froid
les premiers entrés étaient ceux tombés dans le précipice
plein de touristes enneigés
ensuite nous avons ébranlé les bâtiments
les tirant aux avirons par l’eau qui commençait
à geler à moins 30 degrés
cette nuit pas de pluie, plus de neige
c’est moins. Adi, Teodora et Cristi
ne sont jamais plus revenus chez eux
ils sont au moins. En haut, sur les tuiles
les chats de verre se sont brisés
la chair se retire aux os
les mots qui ont gagné
la promise liberté des cosses
en silences se sont cachés
c’est moins l’aujourd’hui
c’est moins le jour à minuit.
L’on ne peut plus voir en dehors
c’est le coeur de l’hiver même si l’été dure encore.
*
traduit du roumain par Tudor Mirică.
*
Lisez les originaux en roumain :

http://wp.me/p1wz5y-eA

 
Publicités

1 commentaire

Classé dans Ioan Pop Barassovia