Archives mensuelles : octobre 2015

Trois poésies – Gellu Naum

LA CROÛTE

La ville avait une seule maison
la maison avait une seule pièce
la pièce avait une seule cloison
la cloison avait une seule horloge
l’horloge avait une seule aiguille
pendant tout ce temps les enfants
grandissaient et posaient une seule question
pendant que les adultes confus et superbes
diminuaient diminuaient en souriant

*
LES DEBUTS

C’étaient les mous débuts du cercle, les jardins justifiés.
Quelques chevaliers fatigués secouaient leurs têtes en signe de bienvenue.
La chose telle une bruyère rafraichissait nos épaules.
Dehors, un enfant gigantesque, au septième ciel de la patience, nous souriait depuis sa fenêtre.
On entendait ses parents tonnant, l’envoyant se coucher, en bas, dans un creux du ciel.
C’est là qu’il devait dormir, calcifier ses os, sur une dépouille de louve.

*
RUBAN DE MÖBIUS

Ma main gauche et mon œil droit
mon gant gauche et ma bottine droite
ma lampe droite et mon cheval gauche
ma pomme gauche et ma voix droite
ma veste droite et mon oreille gauche
mon chapeau gauche et mon oreille droite
ma clé droite et mon tapis gauche
etc. etc.

*
Traduit du roumain per Cindrel Lupe.
*
Lisez l’original en roumain = http://wp.me/p1wz5y-xE

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Gellu Naum

DEVANT LA MER – Mircea Florin Şandru

Sais-tu la mer d’amères larmes, par le vent froissée,
Sans soleil, sans navires, sans bouée,
Rien dans l’étendue, sauf des oiseaux au vol cassé ?
Sais-tu la mer comme une tombe fermée ?
Sais-tu la mer dans le ciel enfoncée, et sanglante,
Comme une pierre, un aveugle qui se lamente ?
Sais-tu la mer qui est toujours triomphante,
Même de l’âme, qui soi-même se hante ?
Sais-tu la mer de larmes, et sa couleur gris-verte
Vers les berges poussant l’eau de plomb a sa perte ?
Sais-tu la mer étrange, qui frappe si alerte
Le phare suranné, la falaise déserte ?
Sais tu la mer de mes orbites coulant,
Sur ta peau si limpide, sur ton visage d’enfant,
Sur tes cuisses dans la nuit résonnant ?
Sais-tu la mer où je te cherche en hurlant ?
*
© Mircea Florin Şandru
*
Traduit du roumain par Cindrel Lupe

Lisez l’original en roumain = http://wp.me/p1wz5y-xB

Poster un commentaire

Classé dans Mircea Florin Şandru

PAUVRES POETES – Adrian Suciu

Pauvres poètes, qu’ils semblent innocents les yeux grands ouverts!
Innocents
comme ceux qui ne traîneront pas sur les rails éternels
de la gnôle par citernes et des femmes par camions. Innocents comme ceux
que le cimetière Pere Lachaise Fumeurs ne recevra pas.
Ah qu’ils boivent a ras la bouche, loges au
Salon Bistrot, morts, enterres et déplorés!
Leurs chiens les mordent, leurs femmes les chassent.
Les Parques les regardent mais ne disent rien.
Dieu leur rase la tête et les envoie a la popote.
Même s’il est difficile, même s’il est difficile, les poètes
cuisent des légumes et mettent les tables. Leurs coquilles tendres et
leurs croûtons rances maintiennent a peine en vie les esprits des faibles d’esprit.
Et que les ans d’innocence passent comme les étés sur la voie ferrée!
Et qu’il est difficile de mettre des sous sur le rail avec les aveugles!
Pauvres poètes, comme ils arrivent a voir des choses qu’ils n’ont vu
et ne verront pas!
*
Traduit du roumain par Cindrel Lupe
*
Lisez l’original en roumain =

http://wp.me/p1wz5y-xy

Poster un commentaire

Classé dans Adrian Suciu

Publicité – Alexandru Muşina

J’ai la flemme de dormir. Bien que je sois fatigué.
Je me reveillerai dans un siècle, un millénaire… Mes
Coussinets seraient, certes, changés.
Et la peinture. Mais la Mécanique stupide
Ira toujours, la même, dans l’éternité :
Amour, pitié, haine, crime, suicide…
‘Mais avant de naître, j’ai payé
Pour une autre destination !’ L’ai-je manquée ? Il sepeut.
Ou tout n’était que Pub, pour ces
Types qui s’ennuient en Pureté cristalline :
“Un monde où s’mélangent Choses et Idées,
Où tous portent une armure taillée,
En chair, os, sang, peau, gélatine.
Aventures ! Exotisme ! Offre limitée.”

*
Traduit du roumain par Tudor Miricà
*
Lisez l’original en roumain =

http://wp.me/p1wz5y-xv

Poster un commentaire

Classé dans Diverses